Tanger, ville frontière du Maroc

Résultat de recherche d'images pour "tanger"
 Un pied dans la Méditéranné et l'autre dans l'Atlantique. Tanger avec son million d'habitants bouillonne après s'être endormi pendant deux décennies. Cette ville-frontière du Maroc est devenue un vaste chantier avec la construction de nombreux immeubles d'habitations et de bureaux, et de complexes touristiques qui apparaissent à sa périphérie.
Un pied dans la Méditéranné et l'autre dans l'Atlantique. Tanger avec son million d'habitants bouillonne après s'être endormi pendant deux décennies. Cette ville-frontière du Maroc est devenue un vaste chantier avec la construction de nombreux immeubles d'habitations et de bureaux, et de complexes touristiques qui apparaissent à sa périphérie. L'aménagement d'un nouveau port et la transformation du port existant en une gigantesque marina vont changer l'idée que l'on se faisait jadis de cette ville intrigante et mystérieuse, renommée par ses truands, ses bars interlopes et l'attraction qu'elle sucitait chez les artistes.
Résultat de recherche d'images pour "tanger"
La Kasbah

La meilleure façon de visiter la Kasbah et le palais du Sultan (Dar-el-Makzen), c'est de prendre un taxi jusqu'à la porte de la Kasbah, située sur un promontoire qui domine le détroit de Gibraltar. Après la visite du musée, il est plus de poursuivre à pied vers la médina sans trop s'épuiser puisque le parcours est en pente.

Aux abords du palais du Sultan, sur une petite esplanande du Sultan, sur une petite esplanade, quelques charmeurs de serpents et des vendeurs de babioles attirent l'attention des touristes. On accède au Palais par un escalier situé à l'extémité sud.

La visite du Dar-el-Makzen construit au XVIIe siècle est impressionnante. En entrant on accède à la trésorie dans une salle fermée où d'immense coffres de cèdre servaient à entreposer les redevances des contribuables. Le plafond en caisson est magnifiquement décoré.
Résultat de recherche d'images pour "tanger"
Plus loin, un couloir nous dirige vers un très beau patio bordé de colonnes corinthiennes. De chaque côté, des salles où l'on présente des objets des nombreuses civilisations qui ont marqué l'histoire de la ville, de la période pré-romaine à l'occupation portugaise en passant par les grandes dynasties omeyades et almoravides.

Enfin, on débouche vers un jardin andalou rempli de senteurs et de chants d'oiseaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire