Les toilettes sèches : Sanitaires écologiques, tendance de l'avenir

 


Les toilettes sèches s’appuient sur un principe majeur : le fonctionnement à sec. Une technique fortement conseillée de nos jours où l’eau est plus inestimable que jamais. Une chasse d’eau normal évacue près de 10 litres d’eau. Dans la mesure où la chasse symbolise environ 1/3 de la consommation d’eau, il est encore plus pertinent de sélectionner ces sanitaires.

 

Mode d’emploi des toilettes sèches 

 
Il suffit de réunir les matériaux ci-dessous afin de réaliser ses propres toilettes. Quelques planches pour le coffrage, un seau en acier inoxydable pour les déjections, un récipient afin de comporter la sciure, une pelle ou louche afin de se fournir dans le récipient à sciure et bien sûr des abattants. Ces sanitaires sont ainsi comme les types classiques mais sans les inconvénients. Il faut déverser 3 louches de sciure sur les déjections après chaque utilisation des wc. Des huiles essentielles de plantes de romarin, de lavande, de citron… Sont à employer pour désinfecter. Elles parfument dans le même temps la pièce. Les papiers toilettes biodégradables sont recommandés pour les toilettes sèches.

Les toilettes sèches permettent une économie non uniquement sur le plan financier mais aussi sur l’environnement. L’on reconnaît en ce moment que la chasse gaspille une dizaine de litres d’eau à chaque tirage. Le moindre coût des toilettes sèches leur permet également d’être plus profitables et rentables que les modèles ordinaires. Sur le plan environnemental, les toilettes sèches participent à l’autarcie. Ces sanitaires offrent la possibilité de réaliser aussi le compostage, d’où leur grande utilité pour le jardin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire